Dexter Extermination 819-531-7339 ou 819-531-2019

Abeilles

Nom français Abeille domestique
Nom anglais Western Honey Bee, European Honey Bee
Nom latin Apis mellifera
Classe Insectes
Ordre Hyménoptères
Famille Apidés

Fiche technique : abeille

À ne pas confondre avec la guêpe, l’abeille est utile pour l’équilibre de l’écosystème grâce à la pollinisation et on la connaît surtout pour la fabrication de miel ou gelée royale. (La guêpe étant elle aussi utile, de façon différente en tant que prédateur efficace). Ces insectes volants sont redoutés pour leur piqûre douloureuse, mais il faut savoir que l’abeille meurt après avoir piqué contrairement à la guêpe qui peut piquer plusieurs fois.

Informations générales

  • Insectes
  • Ordre : Hyménoptères
  • Superfamille : Apoidea
  • Nombre d’espèces : plus de 20 000 espèces dans le monde
  • 4 classifications : abeille domestique (ou à miel), abeille parasite, solitaire et sociale
  • Famille : Apidae
  • Genre et espèce : Apis mellifera
  • Alimentation : principalement nectar de fleurs
  • Habitat : dans des essaims/nids qui comptent plusieurs milliers d’abeilles
  • Spécificités : les abeilles sont en déclin dans de nombreux pays à causes des insecticides utilisés dans les cultures

 

Mode de vie

  • Espérance de vie de la reine : 2 à 5 ans
  • Espérance de vie des ouvrières : 14 à 56 jours jusqu’à 11 mois pour les ouvrières hivernantes
  • Espérance de vie du mâle : 28 à 56 jours (ne passe pas l’hiver)
  • Nid : 20 000 à 80 000 individus
  • Colonie se compose de la reine, des ouvrières et des mâles
  • Reproduction : seule la reine peut pondre plus de 1 000 œufs par jour. Elle peut pondre plus de 200 000 œufs durant sa vie.
  • Les mâles : ou faux bourdons ou drones ne piquent pas, ils servent seulement à la reproduction
  • Ses prédateurs : oiseaux, chauve-souris, araignée, crapaud, guêpes (Vespidae)

 

Description physique

  • Longueur :
    • Ouvrière : 9 à 15 mm
    • Reine : 18 à 20 mm
    • Mâle : 15 à 17 mm
  • Poids :
    • Ouvrière : 110 à 120 mg
    • Reine : 175 à 210 mg
    • Mâle : 277 à 290 mg
  • Couleur : corps velu jaune rayé de noir
  • Chez le mâle, les yeux composés couvrent une bonne partie de la tête

 

Signes de présence

  • Leur bourdonnement autour de l’habitation
  • Leur présence sur les fleurs ou sur les pots de confiture
  • La présence de nids alvéolés dans les arbres ou dans les greniers

 

Prévention

  • N’aspergez pas de produit insecticide qui pourrait les énerver et entraîner des piqûres
  • Contrôlez les sortes de fleurs à proximité de la propriété pour éviter de les attirer
  • Fermez les bocaux qui contiennent des aliments sucrés
  • L’exterminateur ne tue pas les abeilles mais déplace l’essaim
  • En cas de piqûre, retirez entièrement le dard et désinfectez, mais en règle générale il n’y a pas de complication grave

Notre dossier complet sur les abeilles

Suffisamment familière, on reconnaît l’abeille domestique à son corps velu jaune rayé noir et à sa taille peu marquée. L’espèce qui appartient au même ordre que les guêpes, les bourdons et les fourmis, est divisée en trois groupes: la reine, les ouvrières et les faux-bourdons.

La reine peut mesurer entre 1,5cm à 2cm et est la seule reproductrice. Les ouvrières ne mesurent qu’environ 1,2 cm: elles butinent les fleurs assurant le développement de l’essaim, de la colonie ou de la ruche. Les faux-bourdons sont les mâles: ils assurent la reproduction de l’espèce et fécondent la reine.

Cet insecte se nourrit de nectar de miel et de pollen qui permet la reproduction de très nombreux végétaux, dont les arbres fruitiers et les fleurs des champs. Seule l’ouvrière possède un aiguillon, un dard prêt à piquer pour défendre l’intégrité de la ruche.

 

L’abeille, insecte sympathique a tous

Il y a peu d’insectes familiers qui inspirent autant de sympathie aux hommes en général. Le fait qu’elles produisent le miel y est pour beaucoup. On sait aussi que ces insectes sont extrêmement importants pour la pollinisation des fleurs et donc des arbres fruitiers et autres végétaux que nous consommons. On se lamente de constater leur disparition probablement due à certain engrais chimiques épandus sur les cultures. Les exterminateurs font tout pour déplacer les essaims menaçants sans les exterminer.

Un essaim d’abeilles dans mon arbre

Un essaim dans un arbre ou sous une corniche de toit peut représenter 20 000 à 80 000 individus. Cela impose souvent une capitale frayeur et un « potentiel de piqûres » que personne ne désire gérer. Même si ces insectes ont la réputation de ne piquer que lorsqu’ils se sentent menacés et/ou que leur nid se trouve en danger, la piqûre d’abeille est douloureuse et peut entraîner des allergies graves.

Abeille ou guêpe ou frelon?

Les exterminateurs vont identifier à 100% la nature de l’insecte dont l’essaim s’est installé dans le creux de votre arbre et vous donner le conseil le plus approprié à la situation. Si c’est un essaim suspendu à une branche, il y a de bonnes chances pour qu’il parte de lui-même.

Que faire en cas de piqûre d’abeille?

Gardez votre calme, réconfortez la personne piquée, observez la piqûre: elle provoque des rougeurs, elle chauffe la zone piquée qui se met aussi à gonfler, tout cela peut être très douloureux. Ces réactions sont normales, même si cela peut sembler très inquiétant: cela va s’apaiser et disparaître dans les heures ou les jours suivants. Appliquez des compresses froides et prenez un acétaminophène (médicament anti-douleur). Pourtant, si les réactions locales sont très étendues ou accompagnées de fièvre ou d’infection locale, consultez un médecin ou appelez le 911 si nécessaire.

Éliminer un nid d’abeilles

Éliminer un nid soi-même ou utiliser des pièges vendus dans le commerce comporte toujours des risques. Suivez attentivement les instructions du fabricant. Mieux encore, confiez cette tâche à des professionnels de l’extermination.