Dexter Extermination 819-531-7339 ou 819-531-2019

Les fourmis charpentières: description et infestation

Nom français Fourmis charpentières
Nom Anglais Carpenter Ants
Nom latin Camponotus spp.
Classe Insectes
Ordre Hyménoptères
Famille Formicidés

Fiche technique : fourmi charpentière

La fourmi charpentière est un insecte social qui vit dans une fourmilière avec un ordre hiérarchique bien établi : reine, ouvrière, guerrière. Contrairement aux termites, la fourmi n’est pas xylophage, c’est-à-dire qu’elle ne mange pas le bois mais elle creuse des galeries et provoque de gros dégâts dans les habitations.

Informations générales

  • Fourmis charpentières (camponotus)
  • Classe : insecte
  • Famille : Formicidae
  • Nom scientifique : Camponotus spp
  • Nom anglais : Carpenter ants
  • Ordre : Hyménoptères
  • Alimentation omnivore : miellat produit par les pucerons, insectes, suc de plantes, aliment
  • Habitat fourmilière : le bois humide, les forêts, dans les habitations

 

Mode de vie

  • Espérance de vie pour la reine : 17 ans
  • Espérance de vie des ouvrières : 7 ans
  • Reproduction : la reine fourmi pond des dizaines d’œufs par an
  • Population : le nid atteint 2 000 fourmis au bout de 3 ans
  • Éclosion des œufs : 60 jours environ
  • Ses prédateurs : oiseaux, ours, fourmilier
  • 5 espèces de fourmis au Québec (fourmi noire gâte-bois, charpentière rouge, fourmi des pavés, fourmi brune ou d’Argentine, fourmi pharaon)

 

Description physique

  • Longueur : 6 à 13 mm de long
  • Couleur : majoritairement de couleur noire mais pouvant être brunâtre ou noir avec des teintes de rouge. Il arrive souvent chez les fourmis que les ouvrières soient d’une autre couleur que les soldats

 

Signes de présence

  • De la sciure fine sur le sol
  • Une nuée de vol de fourmis ailées
  • Des fourmis visibles qui circulent partout
  • Invasion dans la nourriture
  • Des bris à certaines structures (avec le temps, les dommages causés par cette fourmi peuvent affaiblir certaines structures) ex : un seuil de porte ou de fenêtre

 

Prévention

  • Éviter d’accumuler du bois
  • Déraciner les vieilles souches en décomposition autour de votre habitation
  • Combler les fissures des fenêtres et portes
  • Faire attention aux infiltrations d’eau car l’humidité attire les fourmis
  • Ranger les aliments dans des boîtes hermétiques
  • S’assurer qu’il n’y ait pas de branches d’arbres ou de vignes qui touchent la maison
  • Inspecter régulièrement pour qu’il n’y ait pas de fourmis qui circulent par les fils électriques ou tout autre câble connecté à la maison.
  • S’assurer de ne pas laisser une fourmilière à proximité de la maison prendre de l’expansion

La fourmi charpentière : Analysons la source d’un problème récurrent au Québec

Symbole de labeur et de vie sociale organisée, la fourmi est un insecte appartenant à l’ordre des hymenoptères. Toutefois, le mot fourmi n’est qu’un terme générique pour désigner un vaste nombre d’espèces allant de la fourmi rousse à la fourmi charpentière qui nous intéresse ici.

Description de l’insecte:

La fourmi charpentière ou camponote, dont on dénombre cinq espèces au Québec, se présente comme un insecte généralement noir avec parfois quelques nuances de rouge. Ressemblant ainsi à la plupart des fourmis, la camponote se distingue néanmoins avec des ouvrières qui possèdent un thorax parfaitement arrondi.

Chez les fourmis charpentières, on observe également un net dimorphisme sexuel entre les mâles et les femelles avec des mâles plus chétifs que leurs congénères féminines. Comme toutes les fourmis, la camponote vit en société au sein d’une fourmilière où règne une stricte organisation hiérarchique. On trouve ainsi des reines, des ouvrières et des mâles possédant chacun un rôle et une physionomie différente. Ainsi, la reine se distingue comme l’insecte le plus gros de la fourmilière, tandis que les ouvrières présentent une morphologie qui varie selon leur fonction. Par exemple, celles chargées de défendre la colonie sont les plus imposantes.

Cycle de vie:

cycle de vie de la fourmiChez les fourmis charpentières, la reine est à l’origine de toute nouvelle colonie. En effet, après l’accouplement, la reine perd ses ailes et cherche l’endroit idoine pour pondre ses premiers œufs, un arbre mort par exemple.

La reine s’occupe ainsi seule de sa première progéniture dont la tâche, une fois adulte, consiste à prendre soin de la fourmilière; la reine se contentant ensuite uniquement de pondre. Pour que la fourmi devienne adulte, il faut compter entre 50 et 70 jours durant lesquels elle évolue de différentes manières : œuf, larve, prénymphe, nymphe puis imago.

Une fois adulte, la fourmi peut alors espérer vivre un ans si elle est ouvrière ou dix-sept ans si elle est reine. Afin que la colonie atteigne sa pleine maturité, il faut attendre au minimum trois ans. Elle est alors constituée d’au moins 2000 ouvrières et la reine commence à engendrer, à chaque fin d’été, des insectes sexués et ailés qui seront, à leur tour, destinés à fonder une nouvelle colonie.

Son habitat, la fourmilière

Une alimentation omnivore

Les fourmis charpentières affectionnent le bois humide et pourri. Par conséquent, on les observe fréquemment dans les forêts où elles bâtissent leur nid dans les troncs ou souches d’arbres morts. pourtant, les camponotes apprécient également les pièces en bois des maisons puisqu’on peut les trouver depuis les piquets de clôture à l’extérieur jusqu’au sein des charpentes ou derrière les murs et plafonds.

La fourmi charpentière est un insecte omnivore qui, dans la nature, se nourrit d’insectes, morts ou vivants, et du suc de diverses plantes. Elle affectionne également, comme nombre de fourmis, le miellat produit par les pucerons. Lorsque la fourmi charpentière pénètre dans les maisons, elle ajoute à son menu la plupart des aliments humains qu’elle trouve sur son passage : viandes, denrées sucrées, etc.

Comportements curieux:

Comme la plupart des fourmis, la camponote est un animal étonnant à plus d’un titre. Elle dispose par exemple d’un excellent sens de l’orientation grâce à une bonne vue et des phéromones qu’elle sème sur son chemin. Par ailleurs, les ouvrières possèdent deux estomacs : un qui leur sert de réserve alimentaire individuelle et un second qui leur permet de partager de la nourriture avec leurs congénères lors d’un processus appelé trophallaxie.

description fourmi charpentière

Dommages à l’homme et à son habitat:

Si la fourmi charpentière est un insecte fascinant, elle devient néanmoins nuisible si elle pénètre dans nos habitations. En effet, si la fourmi charpentière n’est pas xylophage, elle recherche cependant toute pièce de bois afin d’y creuser son nid, devenant ainsi un redoutable destructeur de charpentes.

La camponote ne présente toutefois aucun danger pour l’homme mais elle peut mordre si elle est manipulée. Ses dommages sont tels qu’ils sont l’un des rares qui soient reconnus dans les vices cachés lors de vente de maison.

Prévention contre une infestation:

L’infestation d’habitations par les fourmis charpentières apparaît malheureusement comme un problème récurrent ces dernières années au Québec. En témoigne les situations que nous vivons chaque jour, nous pouvons déclarer que face à la recrudescence de l’invasion de fourmis, nos journées de travail atteignent parfois les 15 heures.

Il existe diverses mesures permettant de réduire les risques d’une invasion de fourmis charpentières à votre domicile. Ainsi, par exemple, mentionnons le fait d’éviter l’accumulation de bois pourri autour de votre domicile. En outre, placez vos réserves de bois de chauffage à l’abri, loin de votre maison et assurez-vous qu’aucun insecte n’y élise domicile. Enfin, tâchez de remédier à tout problème d’humidité qui affecterait les pièces en bois de votre habitation et prenez soin de vérifier fréquemment qu’aucune fissure ne fasse défaut aux cloisons de votre maison.

Nous traitons de certaines bonnes habitudes à prendre pour éviter les fourmis dans la maison.


Fiche technique : fourmi brune / fourmi d’Argentine

Originaire d’Amérique du Sud, la fourmi d’Argentine est un insecte très invasif au Québec. Elle vit dans une fourmilière avec des ouvrières et plusieurs reines mais contrairement à la fourmi charpentière, elle ne vit pas dans un système hiérarchisé. Attention, cette fourmi est assez agressive envers les autres insectes et elle dégage une forte odeur quand on l’écrase.

Informations générales

  • Fourmi brune ou fourmi d’Argentine
  • Classe : insecte
  • Famille : Formicidae
  • Nom scientifique : Linepithema humile
  • Ordre : Hyménoptères
  • Alimentation omnivore : miellat produit par les pucerons, insectes, suc de plantes, aliments
  • Habitat fourmilière : dans les bois humides, les forêts, les habitations

 

Mode de vie

  • Polygynie : Plusieurs reines par nid, sans hiérarchie
  • Reproduction : la reine pond des dizaines d’œufs par an
  • Population : le nid atteint 1 000 fourmis mais on trouve des super-colonies composées d’une multitude de colonies à l’intérieur d’une même fourmilière
  • Ses prédateurs : oiseaux, ours, fourmilier…
  • 99 espèces de fourmis au Québec et 10 indigènes, par contre les principales espèces sont les 5 suivantes : fourmi noire gâte-bois, charpentière rouge, charpentière noire, fourmi des pavés, fourmi pharaon

 

Description physique

  • Longueur : 3 mm de long
  • Couleur : brune à noir
  • Tête triangulaire
  • Un seul nodule entre le thorax et l’abdomen.

 

Signes de présence

  • De la sciure fine sur le sol
  • De petits monticules de sables
  • Une nuée de vol de fourmis ailées
  • Des fourmis visibles qui circulent partout
  • Invasion dans la nourriture

 

Prévention

  • Éviter d’accumuler du bois
  • Déraciner les vieilles souches en décomposition autour de votre habitation
  • Combler les fissures des fenêtres et portes
  • Faire attention aux infiltrations d’eau car l’humidité attire les fourmis
  • Ranger les aliments dans des boîtes hermétiques
  • S’assurer d’avoir un environnement extérieur précaire pour les fourmis, un terrain TRÈS en santé avec beaucoup de gazon laissera beaucoup moins d’espace aux fourmis pour s’installer
  • Ne pas laisser celles-ci s’installer dans les fissures de pavé ou d’inter-bloc

Des fourmis nuisibles aux plantes, mais aussi aux humains

Régime alimentaire : omnivore

Originaires du Nord de l’Argentine, d’Uruguay et du Sud du Brésil, les fourmis d’Argentine se sont aujourd’hui propagées partout dans le monde, et notamment au Canada. Il existe un nombre important d’espèces de fourmis, mais la fourmi d’Argentine est particulièrement nuisible pour l’agriculture et les plantes.

Mais une colonie de fourmis d’Argentine est aussi un véritable fléau quand elle envahit une maison. Il faut alors traiter immédiatement le problème grâce aux compétences et au savoir-faire d’un exterminateur.

Les dégâts des fourmis Argentines

fourmis argentine moyenne
Ces fourmis ne s’attaquent pas seulement à la nourriture stockée dans les placards ou dans les vêtements. Mais elles font aussi des dégradations dans les fils et câbles électriques, les chauffages, les machines à laver, les climatiseurs… Ces dégradations peuvent avoir des effets catastrophiques et peuvent engendrer des pannes électriques, voire des incendies.

Comment reconnaître les fourmis d’Argentine ?

Ce n’est pas très difficile de reconnaître une fourmi d’Argentine. La fourmi ouvrière, celle qui est visible, mesure environ trois millimètres de long (les reines sont quatre fois plus grandes !). Ces fourmis sont de couleur brune et ont des taches sur le corps. Elles ont une grosse bosse bien visible sur le thorax, avant l’abdomen.

Et surtout, une odeur qui ne trompe pas !

Mais c’est surtout la forte odeur musquée que ces fourmis dégagent quand on les écrase qui les distinguent des autres fourmis charpentières par exemple. Impossible de les confondre, il suffit d’en écraser quelques-unes pour en être persuadé.

Comment se débarrasser de ces parasites ?

Une fois les fourmis d’Argentine identifiées, il ne faut pas tarder à les exterminer. Mais ce n’est pas aussi facile à faire qu’à dire et vaporiser un insecticide chimique n’est pas suffisant. Cela peut même aggraver le problème car la Reine va pondre encore plus d’œufs pour compenser les pertes de fourmis ouvrières.

Il peut y avoir huit reines pour une colonie de 1000 fourmis. De plus, les fourmis vont se propager dans d’autres parties de la maison et seront encore plus difficiles à tuer.

La meilleure solution est d’utiliser des poisons sous forme d’appâts que les fourmis vont ramener dans le nid. Ce produit toxique est à répandre sur le passage habituel des fourmis, dans les fissures et les crevasses. Le poison, souvent l’acide borique, va éradiquer de façon efficace, et dans un délai d’une semaine, les fourmis de l’intérieur sans qu’elles s’en rendent compte.

L’acide borique détruit le tube digestif et déshydrate les fourmis, et au final les tue. Le poison est à manier avec précaution car il peut être toxique pour les humains, les animaux et les plantes. L’ Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA) de Santé Canada réglemente l’utilisation de ces produits.

Seul l’exterminateur professionnel certifié et agréé possède toutes les compétences pour utiliser ce produit dangereux.


fourmis des pavés

Fiche technique : fourmi des pavés

Appelée également fourmi de sable, fourmi des trottoirs, la fourmi des pavés vit en colonie et son nid se trouve à l’extérieur, entre les pavés des trottoirs, dans les allées des jardins, sous une pierre. On peut les trouver aussi dans les maisons à la recherche de nourriture, autour de la poubelle et dans des endroits chauds et humides. Elles sont très fréquentes au Québec et actives à partir du printemps.

Informations générales

  • Classe : Insecte
  • Ordre : Hyménoptères
  • Famille : Formicidae
  • Nombre d’espèce : 14 000 espèces identifiées, dont environ une centaine d’espèces au Québec, dont les principales espèces sont les 5 suivantes : fourmi noire gâte-bois, charpentière rouge, charpentière noire, fourmi d’Argentine, fourmi pharaon
  • Nom latin : Tetramorium caespitum
  • Alimentation polyphage : végétaux, insectes ou miellat sucré produit par les pucerons
  • Habitat fourmilière : à l’extérieur et plus rarement dans les maisons
  • Spécificité : le mâle meurt après l’accouplement et seule la reine peut pondre des œufs
  • Espèce originaire d’Europe introduite vers 1700

 

Mode de vie

  • Espérance de vie : la reine peut vivre jusqu’à 15 ans et les ouvrières 5 ans
  • Reproduction : la reine pond de 5 à 40 œufs par jour
  • Cycle de développement : 30 à 63 jours avec 3 phases de métamorphose (larve, pupe et adulte)
  • Ses prédateurs : oiseaux, fourmilier, guêpe, chauve-souris, araignée
  • Les colonies sont monogynes (une seule reine) et peuvent atteindre plus de 10 000 ouvrières Dans de rares cas, les colonies peuvent être polygyne (2 ou plusieurs reines) ce qui peut créer de larges colonies pouvant aller jusqu’à 50 000 ouvrières.

 

Description physique

  • Longueur des ouvrières : 3 à 4 mm
  • Longueur de la reine : 7 à 8 mm
  • Longueur du mâle : 4,5 à 5 mm
  • Description : Corps recouvert d’une courte pilosité éparse. Thorax arborant à sa base ”vers l’abdomen” (région du Propodeum) deux petites bosses de forme pointues. Présence d’un pétiole et d’un post-pétiole de bonne dimension.
  • Tête et thorax présentant des rainures parallèles.
  • Couleur : Corps Brun foncé et patte brun pâle

 

Signes de présence

  • Des déplacements de fourmis visibles qui circulent partout
  • De petits monticules de terre ou de sable
  • Invasion dans la nourriture et autour des poubelles
  • Des déjections qui laissent des taches noires et des auréoles sur les murs

 

Prévention

  • Éviter d’accumuler du bois à l’extérieur
  • Déraciner les vieilles souches en décomposition autour de votre habitation
  • Combler les fissures des fenêtres et portes
  • Faire attention aux infiltrations d’eau car l’humidité attire les fourmis
  • Ranger les aliments dans des boîtes hermétiques
  • S’assurer d’avoir un environnement extérieur précaire pour les fourmis, un terrain TRÈS en santé avec beaucoup de gazon laissera beaucoup moins d’espace aux fourmis pour s’installer
  • Dénicher le nid pour ne pas laisser les fourmis s’installer dans les fissures de pavé ou d’inter-bloc
  • Installer des bandes collantes dans les endroits de passage

Des colonies de fourmis excavatrices

La fourmi des pavés possède une taille fine et des antennes coudées (pliées). De couleur brun pâle à noir, sa longueur varie entre 3 et 4mm, entre la taille de ses cousines, les fourmis charpentières et les fourmis pharaons. On peut apercevoir de nombreux petits sillons sur la tête et le devant du corps de l’insecte.

Fourmi des pavés : mode de vie et alimentation

Cette fourmi vit en colonie et niche souvent à l’extérieur, dans les fissures des murs ou sous les dalles de pavé, d’où son nom. Une colonie peut compter plus de 3 000 insectes ! On les décèle grâce à de petits monticules de terre que les fourmis construisent en creusant leurs galeries. Elles sont plus actives la nuit et se nourrissent de substances grasses et sucrées, de graines, d’insectes ou de leurs débris.

La reine pond des œufs et les ouvrières assurent l’entretien et la défense du nid ainsi que les soins aux jeunes. Les mâles reproducteurs sont ailés et sortent hors du nid au printemps.

Les fourmis envahissent les habitations en quête de nourriture.

La vie dans la fourmilière et reproduction

La reine mesure environ 8mm de long. Elle est donc beaucoup plus grande que les ouvrières (3mm). Seule la reine peut pondre jusqu’à une vingtaine d’œufs par jour car les ouvrières sont des femelles stériles.

Le développement des œufs prend 40 jours environ et passe par 3 stades avant de devenir adulte. Le mâle meurt après l’accouplement. Les ouvrières peuvent vivre jusqu’à 7 ans et la reine, de 10 à 17 ans.

Prévention contre l’invasion des fourmis

Quand on voit une fourmi, cela signifie que la colonie n’est pas loin et qu’il y en a sûrement des milliers chez vous. Afin d’éviter la présence de fourmis dans les habitations, il faut garder la maison propre et en bon état. Les fissures et ouvertures doivent être obstruées avec les matériaux de calfeutrage adaptés.

Gestion parasitaire et solutions anti-fourmis

Un contrôle efficace par un expert anti-insectes doit être effectué au niveau des fourmilières apparentes. L’utilisation d’appâts homologués représente une solution efficace afin de contrôler les colonies de fourmis. Des pièges lumineux sont parfois utilisés pour capturer les individus ailés qui se répandent. Selon le degré d’infestation, certains pesticides peuvent être utilisés mais prudemment et de façon maîtrisée.

Votre spécialiste en gestion parasitaire est en mesure vous proposer un traitement approprié.


Fiche technique : fourmi Pharaon

Originaire d’Asie et non d’Égypte comme son nom pourrait le laisser penser, la fourmi Pharaon vit dans de grandes colonies qui peuvent comporter plus 10 000 individus. Elle est très envahissante et elle est résistante aux appâts et produits chimiques. Mais elles ne sont pas dangereuses pour l’homme contrairement à la fourmi de feu qui pique.

Informations générales

  • Classe : Insecte
  • Ordre : Hymenoptera (Hyménoptères)
  • Famille : Formicidae
  • Nombre d’espèce : 14 000 espèces identifiées, dont environ une centaine d’espèces au Québec, dont les principales espèces sont les 5 suivantes : fourmi noire gâte-bois, charpentière rouge, charpentière noire, fourmi d’Argentine, fourmi des pavés
  • Nom latin : Monomorium pharaonis
  • Alimentation polyphage : miellat produit par les pucerons, insecte, suc de plantes, aliments
  • Habitat fourmilière : dans les maisons, les hôpitaux, les restaurants
  • Spécificités : les mâles meurent quelques jours ou semaines après l’accouplement avec la reine. Un œuf fertilisé (diploïde) donne naissance à une ouvrière ou à une reine et un œuf non fertilisé (haplodiploïde) donne naissance à un mâle ou est utilisé pour nourrir les larves.
  • Pour cette espèce, les mâles et reines sont produits 2 fois l’an.

 

Mode de vie

  • Reproduction : la reine pond 400 à 500 œufs au cours de sa vie (qui dure 200 jours (de 3 à 12 mois)
  • Plusieurs reines peuvent vivre dans la même colonie (jusqu’à 200).
  • Cycle de développement :
    • Pour les ouvrières : 38 jours
    • Pour les mâles et reines : 45 jours
    • 3 phases de métamorphose (larve, pupe et adulte)
  • Population : sous notre climat, un nid peut atteindre 10 000 fourmis
  • Les nouvelles colonies se forment par la fragmentation des plus grosses colonies
  • Ses prédateurs : oiseaux, fourmilier, chauve-souris, guêpe
  • Cette espèce est dite ”Unicoloniale” (les ouvrières peuvent se déplacer d’une colonie à l’autre sans problème comme une communauté ou une super-colonie)

 

Description physique

  • Longueur : les ouvrières et mâles mesurent de 1,5 à 2 mm et la reine peut mesurer jusqu’à 5 mm
  • Description : le thorax arbore une dépression en son centre formant deux bosses.
  • Présence d’un pétiole et d’un post-pétiole qui rattache l’abdomen au thorax.
  • Couleur : jaune à brun rouge + abdomen brun pâle à noir – Les reines sont de couleur plus foncée que les ouvrières. – les mâles sont noirs

 

Signes de présence

  • Des fourmis visibles qui circulent partout en file indienne
  • Invasion dans les paquets de nourriture
  • Des monticules de terre
  • Des déjections qui laissent des taches noires et des auréoles sur les murs

 

Prévention

  • Éviter d’accumuler du bois
  • Combler les fissures des fenêtres et portes
  • Faire attention aux infiltrations d’eau car l’humidité attire les fourmis
  • Ranger les aliments dans des boîtes hermétiques
  • S’assurer d’avoir un environnement extérieur précaire pour les fourmis, un terrain TRÈS en santé avec beaucoup de gazon laissera beaucoup moins d’espace aux fourmis pour s’installer
  • Ne pas laisser celles-ci s’installer dans les fissures de pavé ou d’inter-bloc
  • Installer des bandes collantes dans les endroits de passage

Une minuscule fourmi bien établie au Québec

La fourmi Pharaon est une espèce invasive qui n’est pas originaire d’Egypte, contrairement à son nom pourrait le faire penser. Elle est probablement originaire d’Afrique occidentale. Elle aime vivre à l’intérieur des maisons ou dans les restaurants, dans des endroits confortables et chauds.

Heureusement, la fourmi pharaon ne pique pas et n’est pas agressive contrairement à la fourmi de feu. Elle possède bien un aiguillon mais il est beaucoup trop petit pour pouvoir percer la peau.

Apparence de la fourmi pharaon

fourmis-pharaon
De couleur brun-jaune-rougeâtre avec de gros yeux noirs, cette fourmi pharaon mesure environ 1,5 à 2mm. Les reines sont de couleur rouge avec des ailes mais elles ne volent pas. Elles sont beaucoup plus grandes et atteignent une taille pouvant aller jusqu’à 5mm. Leurs ailes tombent après l’accouplement.

Reproduction de la Monomorium pharaonis

La fourmi pharaon se multiplie par bourgeonnement, à l’instar de la fourmi d’Argentine(Linepithema humile), de la fourmi charpentière et de la petite fourmi de feu (Wasmannia auropunctata).

Chaque nid comprend plusieurs reines qui pondent des centaines d’oeufs. La durée de vie des mâles et des ouvrières est de quelques mois alors que les reines peuvent vivre 1 ou 2 ans. Les larves sont nourries par les ouvrières et se développent en 1 à 2 mois.

La fourmi Pharaon: son mode de vie

On trouve la fourmi pharaon dans les fissures ou dans les crevasses des murs, des placards, des boiseries, des carrelages… Il est donc important de calfeutrer les portes et fenêtres via du scellant ou des joints afin de créer des barrières infranchissables.

Ces fourmis se déplacent plutôt la nuit, et préfèrent les milieux chauds, humides et moisis. On la trouve fréquemment dans les serres, les restaurants d’entreprise, les hôpitaux et bien entendu dans les habitations.

Les fourmis Pharaons sont polyphages, c’est-à-dire qu’elles se nourrissent d’aliments sucrés, de viandes, de fruits et de produits moisis.

Dégâts matériels de cet insecte invasif

Les déjections des fourmis engendrent des taches sur les murs ou les emplacements dans lesquels elles se trouvent. On peut d’ailleurs les repérer souvent grâce à ces auréoles visibles. Mais plus grave, les fourmis pharaons peuvent entraîner des intoxications alimentaires car elles transportent sur elles des moisissures et des saletés sur les denrées alimentaires comestibles.

Vous êtes envahi de fourmis? La seule solution est de contacter votre exterminateur, un expert anti-insectes…