Dexter Extermination 819-531-7339 ou 819-531-2019

Le longicorne noir des jardins au Québec

Nom français Longicorne noir
Nom anglais Whitespotted Sawyer, Oil Sands Beetle
Nom latin Monochamus scutellatus
Classe Insectes
Ordre Coléoptères
Famille Cérambycidés

Fiche technique : longicorne noir

Appelé parfois capricorne, le longicorne noir, surtout la larve, est un insecte xylophage qui creuse le bois jusqu’à 15 cm de profondeur. Les dégâts causés par les longicornes peuvent s’apparenter à ceux des termites ou des vrillettes.

Informations générales

  • Ordre : Coléoptères (Coleoptera)
  • Famille : Cérambycidés (Cerambycidae)
  • Nombre d’espèces : plus de 30 000 espèces dans le monde dont 190 espèces au Québec.
  • Nom scientifique : Monochamus scutellatus
  • Alimentation de la larve : épinette, mélèze, pin blanc, gris, rouge et le sapin baumier qui sont endommagés par le feux ou le vent, malades ou morts. Quelques fois dans les meubles et charpentes.
  • Habitat : Généralement dans les forêts de conifères. Parfois dans les habitations.
  • Spécificités : Le mâle arbore des antennes noires beaucoup plus longues que la longueur de son corps ce qui n’est pas le cas de la femelle. En effet, cette dernière porte des antennes annelées de noirs et de blancs dont leur longueur est égale ou ne dépasse que légèrement son corps. Dû à leurs antennes en forme de corne, on leur s donné le surnom de longicorne, ce qui permet dans la plupart des cas de les distinguer des autres insectes.

 

Mode de vie

  • Reproduction : Une femelle pond en moyenne de 15 à 20 œufs dans sa vie. Pour chaque site choisi, elle dépose de 1 à 3 œufs dans une incision de l’écorce de l’arbre hôte.
  • Période de ponte : de juillet au début septembre, pendant la période chaude
  • Durée de vie : quelques semaines
  • Éclosion de la larve : entre 9 à 14 jours
  • Cycle : 2 ans avant que la larve ne devienne adulte. S’il y a trop de larves dans un même tronc, il peut y avoir du cannibalisme.
  • Ses prédateurs : les oiseaux, surtout les pics, guêpes, parasites appartenant à la famille des Ichneumonidés.

 

Description physique

  • Longueur de l’adulte : 13 à 27mm
  • Description : Corps allongé et de longues antennes en forme de corne. Mâle: antennes noires et beaucoup plus longues que le corps: Femelle: antennes annelées de noirs et de blancs ayant la même longueur ou dépassant légèrement le corps. Scutellum blanc (petit triangle entre les élytres situé près du thorax).
  • Couleur : Mâle: Entièrement noir avec parfois quelques taches blanches. Femelle: noir avec de nombreuses taches blanches sur les élytres. Certaines femelles sont peu marquées.

 

Signes de présence

  • Audible lorsque la larve creuse les galeries
  • Grincement dans le bois, les poutres, les charpentes
  • Des trous dans le bois
  • Rejets de sciure

 

Prévention

  • Passer l’aspirateur partout, dans les placards, entre les lames du plancher, les plinthes…
  • Installer des pièges lumineux
  • Éliminer le bois mort autour de la maison
  • Nettoyer le mobilier en bois
  • Traiter les meubles qui proviennent de brocante ou achetés d’occasion

Un insecte à cornes qui attaque le bois

Les longicornes sont des insectes appartenant à la catégorie des coléoptères qui comprend plus de 25 000 espèces. Ces insectes portent des antennes, appelées également «cornes», qui dépassent souvent la longueur du corps, d’où l’origine de leur nom. Cette particularité les rend très faciles à reconnaître.

longicorne noir du quebec

Reproduction du longicorne

La femelle longicorne dépose ses œufs dans les fentes des écorces d’arbres pendant la période estivale de juin à août. La larve blanche et charnue est phytophage, c’est-à-dire qu’elle se nourrit de jeunes pousses ou de bois. Elle est notamment très friande de pin, mélèze et épinette.

Elle se love au creux de l’écorce, et creuse le bois environ à 1 à 6 pouces soit 2,5cm à 15cm de profondeur. Après environ deux ans, la larve sort de son tunnel et devient adulte. Le longicorne peut alors se reproduire.

Environnement et milieu de vie

Le longicorne noir est un insecte que l’on trouve assez fréquemment dans les forêts du Québec.

A l’état de larve, le longicorne peut entraîner de nombreux dégâts dans les forêts ou dans les habitations car ses mandibules s’attaquent au cœur du bois.
Ils affectionnent

  • l’épinette noire,
  • le mélèze,
  • les pins blancs, gris, rouges,
  • le sapin baumier.

Ces insectes s’attaquent aux arbres fraîchement coupés, malades ou mourants. On peut le voir en ville.

Bien que très petite, de 15 à 20mm, la larve qui creuse une galerie émet un son particulier audible et elle est de ce fait facilement repérable dans une maison.

Capturer le longicorne noir :

Les dégradations peuvent s’apparenter dans certains cas à celles des termites, c’est pourquoi l’exterminateur va intervenir dans certains cas. On les capture au piège lumineux ou sur les fleurs. Plutôt lents, on peut aussi les capturer avec les mains. Certains produisent une sorte de grincement lorsqu’on les tient entre nos doigts. On utilise aussi le battoir pour les attraper.

Depuis une dizaine d’années, le longicorne de l’épinette fait l’objet d’un contrôle réglementaire par l’Agence Canadienne d’Inspection des Aliments (ACIA). L’ACIA surveille la prolifération des longicornes au moyen de pièges imbibés de phéromones en vue de limiter leur propagation.