Dexter Extermination 819-531-7339 ou 819-531-2019

Extermination perce-oreilles

Nom français Perce-oreille, Forficule
Nom anglais Earwigs, European Earwig
Nom latin Forficula auricularia
Classe Insectes
Ordre Dermaptères
Famille Forficulidés

Fiche technique : perce-oreille

Appelé aussi pince-oreille, on entend un mythe qui circule au sujet des perce-oreilles : on dit qu’ils pénètrent dans l’oreille et percent le tympan. Ce mythe bien entendu est faux. Ces insectes sont des aides pour le jardinier car ils éliminent les ravageurs des jardins comme les pucerons, mais au Canada, le perce-oreille est considéré comme nuisible.

Informations générales

  • Ordre : Dermaptera (Dermaptères)
  • Famille : Forficulidae (Forficules)
  • Alimentation polyphage : végétaux, fleurs, plantes et aussi pucerons, psylles, œufs d’insectes
  • Habitat : crevasses, sous le bois mort, les fleurs et dans les maisons dans les coins sombres
  • Spécificités : leur pince fait peur et c’est souvent le cauchemar des enfants qui croient que le perce-oreille va entrer dans l’oreille, une peur infondée, bien sûr.

 

Mode de vie

  • Espérance de vie : 1 an
  • Accouplement : Août à octobre
  • Reproduction : quelques dizaines d’œufs blancs ronds et translucides (30 à 60 œufs)
  • Ponte au début de l’hiver pour les populations à une génération
  • Incubation : 6 mois au Québec et la femelle jeûne pour s’occuper de ses œufs
  • Éclosion des œufs : dans le sol vers la mi-mai
  • Les larves : elles passent par 4 stades (donc 4 mues) avant de devenir adultes
  • Ses prédateurs : oiseaux, lézards, mammifères insectivores, musaraignes

 

Description physique

  • Longueur : 1,3 à 1,4 cm (sans les pinces) jusqu’à 2 cm (avec pinces)
  • Corps : allongé qui se termine par deux cerques ayant la forme d’une pince. Présence d’une paire d’ailes repliées sous les courtes élytres brun pâle.
  • Bien que rare, les adultes peuvent voler.
  • Couleur : brun-roux brillant
  • Les mâles ont de longues pinces courbées (elles sont parfois courtes et très arquées chez certains) alors que les femelles arborent de très courtes pinces quasiment droites.
  • Voir ici pour une image.

 

Signes de présence

  • On peut les apercevoir la nuit car ils sont lucifuges (fuient la lumière)
  • Pousses et plantes grignotées
  • Dégâts sur les pétales de fleurs

 

Prévention

  • Débarrasser les feuilles mortes et les tas de bois aux abords de la maison
  • Asperger les perce-oreilles avec du savon liquide dilué
  • Colmater les fissures des portes et des fenêtres
  • Installer des grilles dans les bouches d’aération, les VMC, ce qui permet aussi de ne pas laisser passer les autres insectes nuisibles
  • Nettoyer régulièrement derrière les placards et surtout le local à poubelle et le lieu d’entreposage des outils de jardinier
  • Disperser de la terre de diatomées dans les fissures et autour des souches de bois mort

Un insecte utile dans le jardin, mais dérangeant en grand nombre !

Une infestation de perce-oreilles est rare, mais dérangeante. Pas totalement nuisible, cet insecte n’est pas à redouter. Bien sûr, il a une allure antipathique presque guerrière avec ses pinces brandies en arrière. Mais cette menace pèse bien peu pour l’homme qui veillera à ne pas favoriser l’intrusion de l’insecte dans la maison afin de bénéficier de sa présence dans le jardin.

Le perce-oreille: insecte utile ?

Le perce-oreille ou forficules est un insecte de 1,5 cm environ. Corps allongé et plat, il a une carapace (exosquelette) brun et lustré. À l’arrière, il brandit deux pinces qui semblent puissantes. Celles-ci sont plus longues et recourbées chez le mâle que chez la femelle. Ces pinces sont un moyen de défense.

En dépit de son allure peu engageante, il ne se nourrit que de matières organiques en décomposition ou d’insectes nuisibles en particulier de ceux qui ravagent les jardins, ce n’est donc pas un nuisible bien qu’il puisse agrémenter ses repas de pousses tendre du jardin, bien au contraire !

Mais voilà: quand le perce-oreille se multiplie en trop grand nombre, il peut poser un problème.

Invasion de perce-oreilles dans ma maison

Ce petit insecte cherche les endroits sombres et humides, ainsi il sortira de préférence la nuit ou au petit matin recherchant ombre et humidité durant le jour. Le jour, il se cache dans les endroits frais, cachés de la lumière et de la vue des prédateurs:

  • Sous les pierres;
  • Sous les feuilles;
  • Sous les pieds de parasols;
  • Dans les interstices de clôtures en bois;
  • Pieds de clôtures en aluminium creux;
  • Meubles de jardin.

Le crépuscule venu, ils quittent leur cachette pour rechercher pitance et abri, ils rampent, grimpent les murs, les haies, les barrières et peuvent terminer dans la maison où leur découverte dans la nourriture ou les garde-robes et literies n’est jamais sympathique.

Comment établir un contrôle ?

Mieux vaut prévenir que guérir dit le proverbe. Dès le début du printemps, par temps chaud et sec, on s’occupera des larves encore jeunes. Compte tenu de la capacité de migration de l’insecte, une action concertée de voisinage sera toujours plus efficace.

L’exterminateur qualifié va identifier les sources d’intrusion et la provenance des perce-oreilles. Il traitera l’infestation en respectant les meilleurs standards de sécurité sanitaires pour vous et votre famille.

La visite d’un exterminateur pour une inspection est gratuite et sans engagement de votre part. Elle pourrait vous faire économiser l’achat de produits inutiles avant une intervention professionnelle.