Dexter Extermination 819-531-7339 ou 819-531-2019

Rat noir ou surmulot au Québec

Nom français Rat noir
Nom anglais Black rat
Nom latin Rattus rattus
Classe Mammalia
Ordre Rodentia
Famille Muridae

Fiche technique : rat noir

Appelé aussi rat d’égout, le rat noir est une espèce nuisible nocturne très fréquente au Québec, cousin du rat gris ou du surmulot. Comme tous les rats, ils peuvent transmettre des maladies comme la peste, mais ils peuvent aussi contaminer les denrées et engendrer des intoxications alimentaires. Alors ne vous laissez pas envahir par les rats…

Informations générales

  • Famille des Muridés (qui regroupe aussi les souris, campagnols, mulots…)
  • Nom scientifique : Rattus rattus
  • Genre : Rattus
  • Alimentation : granivore / omnivore il peut avaler n’importe quoi s’il a faim
  • Habitat : habitation, ville, champ, égout
  • Spécificité : il pousse des petits cris et sifflements

 

Mode de vie

  • Espérance de vie du rat : jusqu’à 4 ans
  • Nombre de portées par an : 5 à 6
  • Nombre de petits par portée : 5 à 10
  • Période de gestation : 21 à 29 jours
  • Sevrage des ratons : moins de 4 semaines
  • Ses prédateurs : reptiles (serpents), oiseaux rapaces, autres mammifères (chat, renard, félin…)

 

Description physique

  • Longueur : 17 à 19 cm (du museau à la queue)
  • Poids : de 300 g
  • Couleur : noir ou brun foncé pelage plus clair sur le ventre

 

Signes de présence

  • Excréments, crottes un peu partout dans les coins, grenier, derrière les meubles
  • Mauvaises odeurs suite à l’imprégnation d’urine
  • Paquet de nourriture et fils électriques rongés
  • Trous dans certains murs ou sur le sol (ex : trous dans un vide sanitaire)
  • Bruit de déplacement et petits cris (majoritairement la nuit)

 

Prévention

Le moyen le plus efficace et le plus naturel est de bien calfeutrer les habitations et surtout les canalisations afin d’éviter le risque d’intrusion de rats, efficace à 95%.
D’autres moyens à utiliser :

  • Calfeutrer les fissures et ouvertures (portes/fenêtres) et aussi les accès aux canalisations
  • Passer l’aspirateur derrière les placards de cuisine et derrière les meubles
  • Ne pas laisser des miettes trainer sur la table ou sur le plan de travail
  • Conserver les aliments dans des bocaux et sacs hermétiques
  • Ne pas stocker des stères de bois proches de la maison
  • Avoir une bonne gestion des ordures ménagères : ne pas laisser les sacs poubelles s’empiler
  • Installer des pièges à rats pour les capturer ou des graines empoisonnées (mais attention le poison est souvent toxique et peux faire pourrir le rat dans un coin – Tenir éloigné les animaux domestiques et les enfants)
  • Vérifier les canalisations (la partie de la ville ainsi que celle de la maison)
  • S’assurer qu’il n’y ait pas de vieille tuyauterie oubliée dans certains murs (ex : un ancien propriétaire qui aurait déplacé un évier de place)
  • Conserver un gazon court et éviter les herbes/plantes longues

Un mammifère qui se tient dans les greniers

Deux espèces de rats sont rencontrées au Québec :

  • le rat surmulot, en abondance, et
  • le rat noir, un peu moins répandu.

Le rat noir est également appelé rat des greniers du fait qu’il est principalement observé dans les greniers des maisons et sous les charpentes des toits. Son corps mesure une vingtaine de centimètres pour un poids avoisinant les 300 g. Il est reconnaissable principalement grâce à l’anatomie de sa queue qui mesure 20 cm est assez grosse et, est plus longue que son corps.

Sa morphologie générale rappelle celle de la souris puisqu’il est doté d’un corps fin et allongé, contrairement au rat commun qui est bien plus costaud. Il possède un museau pointu et de larges oreilles dépourvues de poils. Son pelage est noir à brun sur le dos, mais peut être plus clair sur le ventre.

Ce rat est capable de grimper aux arbres, d’escalader des structures telles que les murs ou les poutres de bâtisses. En revanche, il n’a pas de prédisposition à la nage. Il pousse de petits cris et des sifflements comme tous ses congénères. Il est également capable de produire des ultra-sons, notamment lors des accouplements et des affrontements.

rat noir

Reproduction du Rat

Munie que de cinq paires de mamelles, la femelle met bas 5 à 6 portées dans l’année, le plus souvent entre le mois de mars et le mois de novembre. Chacune des portées voit naître entre 5 et 10 petits ratons. La gestation dure un petit peu moins d’un mois.

Le rat fait un nid grâce à des morceaux de plantes séchées. Il s’installe dans un coin sombre et tranquille, sous les charpentes ou dans les arbres. Les petits naissent aveugles et nus. Ils sont ardemment protégés par leur mère ainsi que par le reste du groupe.

À peine un mois après à la naissance, les jeunes se nourrissent seuls et s’aventurent hors du nid sans leurs géniteurs. À l’âge de 4 mois, ils sont sexuellement matures et s’accouplent à leur tour.

Milieu de vie et faits à propos du surmulot

La longévité de ce rat ne dépasse pas un an dans la nature, elle va jusqu’à trois fois plus longtemps en captivité. Il est actif essentiellement la nuit. Originaire d’Asie, le rat noir est observé dans tous les pays du globe.

Les hommes ont largement contribué à son expansion avec des moyens de transport de plus en plus sophistiqués. Il voyageait notamment dans le fond des cales de bateaux lors de longues expéditions.

Il crée de nombreux problèmes tels que la transmission de maladies graves (peste bubonique) ou la destruction d’espèces locales. Il se nourrit de nombreuses espèces de végétaux mais aussi d’animaux.

surmolot

En cas de pénurie de nourriture, le rat noir mange tout ce qu’il trouve

Il est dans l’obligation d’avoir un point d’eau sur son territoire, car il ne peut vivre plus d’une journée sans boire. Les rats vivent en groupe d’une centaine d’individus et sont très sociables malgré une organisation hiérarchique très stricte.

Cette espèce est considérée comme nuisible du fait qu’elle endommage considérablement les réserves alimentaires et qu’elle vit dans les greniers des habitations. On rencontre aussi le rat noir dans les bois et les forêts où il vit dans les arbres. Le rat noir n’est pas une espèce protégée, il est en revanche parfois victime du développement de son « cousin » le rat gris.

La présence du rat dans une maison ou non loin de celle-ci est décelable, outre le bruit qu’il fait, grâce à la présence de ses déjections rondes mesurant un centimètre. En cas d’infestation de la maison par des rats noirs, il est vivement conseillé de faire appel à un exterminateur. Il saura éradiquer cette espèce très maligne et qui ne se laissera pas prendre facilement.