Dexter Extermination 819-531-7339 ou 819-531-2019

Raton laveur dans le grenier

Nom français Raton Laveur
Nom anglais Raccoon
Nom latin Procyon lotor
Classe Mammalia
Ordre Carnivora
Famille Procyonidae

Fiche technique : raton laveur

Appelé chaoui au Québec ou racoon en anglais, le raton laveur est un mammifère nocturne classé dans les rongeurs. Très fréquent dans le sud du Canada, le raton laveur se reconnait à son masque noir autour des yeux. Il est souvent au bord de l’eau et la croyance populaire dit qu’il laverait sa nourriture avant de manger, d’où son nom. Mais attention bien que mignon, il possède 40 dents avec de longues canines et il peut mordre. Pire, il peut être porteur de maladies telles que la rage, la gale mais aussi vecteur de poux, tiques ou puces.

Informations générales

  • Famille : Procyonidae
  • Nom scientifique : Procyon lotor
  • Alimentation : omnivore : grenouilles, poissons, végétaux, fruits, glands
  • Habitat : forêt, champ souvent près d’un point d’eau mais il s’adapte aussi très bien aux villes, jardins et greniers des maisons
  • Spécificités : il peut grimper partout grâce à ses puissantes griffes et c’est un bon nageur

 

Mode de vie

  • Reproduction : 3 petits ratons et parfois jusqu’à 9 petits – Une seule portée par an
  • Durée de vie : 3 à 5 ans
  • Gestation : 63 jours
  • Ses prédateurs : surtout l’homme

 

Description physique

  • Longueur de l’adulte : 60 à 80 cm en moyenne queue comprise
  • Poids : 6 à 10 kg
  • Description : masque noir autour des yeux, museau pointu, oreilles courtes
  • Couleur : fourrure poivre et sel et queue rayée d’anneaux noirs et blancs

 

Signes de présence

  • Des trous dans le grenier ou le garage
  • Des griffures sur les murs et matériaux arrachés
  • Des défécations qui jonchent le sol
  • Des traces d’urine pour marquer le territoire qui dégage une odeur forte et nauséabonde
  • Des poubelles renversées et fouillées

 

Prévention

  • Fermer les poubelles hermétiquement dans des contenants solides (pvc, tôle…)
  • Calfeutrer et boucher les ouvertures, fissures, infiltrations, aérations…
  • Placer des pièges pour les capturer vivants et relocaliser le rongeur, sans le tuer
  • Couper les branches trop proches de la maison car elles servent d’échelle pour grimper dans l’entre-toit
  • Inspecter régulièrement le grenier, la toiture, les gouttières…
  • Nettoyer la piscine, fontaine, mare ou étang car le raton laveur adore l’eau

Comment contrôler les “racoons” ?

Le raton laveur (raccoon en anglais et Chaoui au Québec) est un mammifère (classé dans les rongeurs) plutôt nocturne. Chassé au Québec pour sa fourrure grise, on le reconnaît parfaitement à son « masque » blanc entourant de grands yeux noirs. Il mesure environ 75 cm (avec la queue) et peut peser 8 à 9 kg… suffisant pour pousser sur une poubelle et la renverser !

Mâchoires puissantes aux dents acérées et cinq griffes aux pattes constituent ses armes de bases. Il mange des insectes, des invertébrés, des œufs, et petits mammifères mais il aime aussi le maïs, les fruits, les légumes et les racines. C’est donc un prédateur de jardins et à l’occasion de poules…!

L’hiver venu, le corps ayant accumulé des réserves, il se réfugie au chaud jusqu’au printemps où il fera ses petits. Il n’est pas rare de trouver un raton laveur dans son grenier ou dans sa grange.

Raton laveur Dexter Extermination

Comment repousser un raton laveur ?

Est-il une menace pour l’homme ?

Parfois appelé « chaoui » au Québec, le raton laveur n’est pas totalement nuisible: c’est un animal sauvage qui s’accommode trop bien de la vie semi-urbaine parce qu’il y trouve une nourriture facile et abondante ainsi que la chaleur dont il a besoin l’hiver. Il ne faut pourtant pas minimiser sa présence dans un quartier, et ne pas le considérer inoffensif. Penser qu’il fuira à l’approche de l’homme est une erreur car s’il se sent menacé, il est capable de réagir en bête sauvage qu’il est et d’attaquer ! Ce sont alors des morsures et des griffures graves qu’il faudra redouter.

Le raton laveur apprécie la présence de l’homme, certains se laissent même « apprivoiser, » tandis que ce dernier considère ce gros rongeur comme un nonchalant peureux qui ne dérange personne. Nous vous recommandons pourtant de considérer ces points:

  • Le raton laveur se défend s’il se sent menacé et ses réactions sont imprévisibles;
  • Il mange fraises, framboises, bleuets et écrase les végétaux du jardin;
  • Il fouille les poubelles, les renverse et c’est vous qui ramasserez les dégâts;
  • Il est porteur potentiel de maladies comme la rage, la gale, la maladie de Carré et divers parasites comme les poux, tiqueset puces.

En quoi le raton laveur est-il nuisible pour votre maison ?

La saison froide venue, le raton laveur cherche refuge dans un endroit chaud et tranquille. Il est parfaitement capable de grimper un arbre, la gouttière, parfois le mur de la maison afin de parvenir sur le toit de votre maison. Il va alors profiter d’une faiblesse du solage pour creuser son trou, arracher matériaux et isolation et s’installer dans la cheminée ou le grenier jusqu’au printemps.

Au-delà des craintes exprimées dans le paragraphe précédent, on devra considérer les défécations et l’urine qui marqueront et contamineront les isolants, les imprégnant définitivement de cette odeur forte et persistante.

Comment éviter son infiltration dans la maison ?

Contrôlez les soffites, leur rigidité et leurs points de faiblesses. Faites l’acquisition d’une poubelle qui ferme hermétiquement. Si vous identifiez un point d’infiltration, il est bon de le corriger. Si vous apercevez un de ceux-ci entrer, il serait sage de contacter un exterminateur spécialiste en capture d’animaux sauvage car les raccoons peuvent se comporter de façon féroce et dominer un homme adulte. La visite d’un exterminateur pour une inspection est gratuite et sans engagement.

Capture et piège du raccoon

Capture et relocalisation de l’animal, les exterminateurs pratiquent la lutte intégrée

Les exterminateurs vont identifier les lieux de circulation de l’indésirable et installeront un piège. Cette trappe avec appâts permettra la capture et la relocalisation du raton laveur qui sera relâché dans son habitat naturel loin des zones urbaine et de l’habitat humain.

Deux problèmes majeurs se posent selon le contexte et les circonstances:

  • Le raton laveur s’est installé dans le vide sous le toit: le déloger est alors une affaire de spécialiste formé.
  • Il a déjà fait ses petits et on les capturera aussi pour éviter que ces procyonidés ne meurent de faim dans cet espace inaccessible.

Dans tous les cas, une inspection de nos exterminateurs inclut le soin d’évaluer l’ensemble des dégâts causés par l’animal et de sa nichée éventuelle. Il fera les plus pertinentes recommandations afin d’éviter le retour d’un autre congénère.