Dexter Extermination 819-531-7339 ou 819-531-2019

Le tamia rayé

Nom français Tamia rayé
Nom anglais Eastern chipmunk
Nom latin Tamias striatus
Classe Mammalia
Ordre Rodentia
Famille Sciuridae

Le Suisse à bandes noires

Il est aussi appelé Suisse. Il est facilement reconnaissable grâce aux cinq bandes noires qu’il possède sur le dos. Il est aussi doté de bandes foncées sur les joues. C’est un rongeur qui pèse une centaine de grammes et mesure jusqu’à 30 cm, dont 10 cm de queue.

Son allure très sympathique et familière en Amérique du Nord et au Quebec ont fait de lui un personnage de film d’animation et de bande dessinées (tic et tac, Alvin Chipmunk). Après l’hibernation, c’est le mâle qui sort en premier de son terrier, la femelle ne se montre qu’une à deux semaines plus tard.

Tamia rayé

Reproduction du tamia

L’accouplement se déroule durant les mois d’avril et de mai. La femelle met bas d’une seule et unique portée, comprenant cinq jeunes. La gestation se déroule sur un mois et la femelle élèvera seule sa progéniture.

Développement des petits

Après un mois à un mois et demi passé dans le terrier, les jeunes le quitteront pour chercher eux-mêmes de la nourriture. Ils grandissent très vite et atteignent l’âge adulte dès la fin du mois de septembre. Ils sont capables de se reproduire dès le printemps suivant.

Les tamias sont de petits mammifères très bruyants. Ils se nourrissent essentiellement de graines. Ils ne dédaignent pas les fruits. Ils amassent leur nourriture dans leurs joues pour, plus loin, déposer leur trouvaille dans leur terrier. Ils font des réserves pour le cas où la saison serait mauvaise. En effet, lors de leur hibernation, il se réveille de temps à autre pour s’alimenter grâce à cet amas de graines stockées.

Environnement

Les tamias vivent principalement en forêt, mais on les rencontre aussi dans les caves ou dans les hangars. Avec l’expansion des villes et la construction accrue de bâtisses, ces petits rongeurs se sont admirablement bien adaptés à la condition citadine. Leur allure sympathique les protège d’une chasse intensive.

Ils posent pourtant problème s’ils se trouvent en grand nombre. Ils sont capables d’empêcher les arbres de pousser en mangeant toutes les graines.

Lutter contre le tamia

Il ne faut surtout pas les empoisonner, cela aurait de graves conséquences sur l’environnement et les espèces voisines. Il est vraiment conseillé de faire appel à un exterminateur spécialiste des rongeurs et des animaux sauvages. Lui seul saura traiter convenablement la situation.